À la basse, Mario Légaré – Musique de Montréal #5

Si la batterie donne la structure d’une pièce musicale et la guitare sa mélodie, la basse, elle, lui donne une âme. Je vous propose d’explorer pendant une heure l’univers d’un grand bassiste montréalais Mario Légaré. Un musicien omniprésent sur les scènes et dans les studio de la ville depuis plus de 40 ans.

À la basse, Mario Légaré – Musique de Montréal #5 by Jean Lalonde on Mixcloud

 

Michel Rivard – J’ferme Pas Juste
Octobre – Brazilia
Michel Rivard – L’enterrement Du Bonhomme Sept Heures
Edgar Bori – Petite fille
Paul Piché – La gigue à Mitchounano
Michel Normandeau – Jouer
Lhasa De Sela – De Cara A La Pared
Martin Léon – Art poétique (J’entends votre paix)
Magneto – Corée (avec Ariane Moffat)
Paul Piché – Quand Je Perdrai Mes Chaînes
Pierre Flynn – Berlin (U-Bahn, S-Bahn 83)
Pierre Flynn – Le parc Lahaie
Daniel Bélanger – Opium
Octobre – Le Chant Du Souterrain (Live 89)

1+

2 Commentaires

  1. jeanlalo (Auteur de l'article)

    Avec toute sa gentillesse, Mario Légaré me fait remarquer que dans la version sur disque du « Bonhomme sept heure » c’est Michel Donato qui joue (un autre grand bassiste). Mario, lui, la jouait live. Et la basse dans Opium a été jouée (ou plutôt programmée au synthé) par Claude Chaput. Mais, encore, là, c’est lui qui accompagnait Bélanger sur scène (comme j’avais bien lu sur le site web des Francos). Désolé pour ces erreurs, Mario et merci pour tes commentaires.

    Répondre
    1. jeanlalo (Auteur de l'article)

      Et Mario d’ajouter qu’il a joué toutes les autres pièces des Insomniaques. Je suis tombé sur celle qu’il ne joue pas :-) Et c’est pas tout: Berlin sur Mirador a été enregistrée par Jean-François Lemieux. Mais Mario la joue live. On m’y r’prendra plus ;-)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *